Carine, une Mademoiselle de la mode …

mademoiselle_c_ver2

Passer du grand écran à celui du salon il n’y a qu’un pas pour s’immiscer au coeur de la mode avec le film de la plus célèbre des modeuses, ex-rédactrice de Vogue et nouvelle de son propre magazine: Carine Roitfeld !

2a4ba426368b11e3992f22000a1fb823_8 f8752b3c45a511e3b7fb22000aeb106a_8

Mademoiselle C, documentaire retraçant le lancement du nouveau magazine de Miss Roitfeld et de son départ de Vogue. Nous plongeant au coeur même de l’univers impitoyable mais pas si inaccessible de la mode à travers des Shootings, galas et défilés.
Outre les témoignages des ses collègues et ami(e)s stylistes, nous pouvons y voir une Carine humaine loin de cette image de femme fatale qu’elle peut dégager, et on y découvre une maman, une compagne et une « babouchka » toute émotive à la vue de sa petite fille. 

CR2

On pourrait y trouver là, qu’une pâle copie du documentaire The September Issue, et bien détrompez vous ! Car si le film américain ne tournait qu’autour de l’impitoyable Anna Wintour, Mademoiselle C nous offre la création et l’évolution non pas d’un simple magazine mais d’un véritable Fashion Book, à travers le regard innovateur d’une personne qui nous confie derrière la caméra ses envies comme ses craintes.

CR1

Alors même si ce milieu n’est pas votre tasse de thé, prenez le temps de vous laisser émerveiller par un milieu où tout n’est pas que futilité, avec pour conteur la plus merveilleuse des narratrices fashion, qui est loin de ressembler au diable qui s’habille en Prada !

La révolution mode de Patrice Murciano au Polygone de Montpellier !

Cette année je suis assez surpris du nombre d’évènements tournants autour de la mode qui se produisent sur Montpellier et sa région.
Défilé, Showroom c’est au tour d’une exposition, maintenant de faire son apparition en plein coeur de la ville étudiante !

1173652_10151783598169404_1933690582_n 1075822_10151783597784404_1204647641_n

Et quand l’artiste Patrice Murciano en est l’auteur, on peut être sur de ne pas être déçu !
Peignant principalement sur toile, nous pouvions découvrir entre les chevalets de ses créations, de majestueuses veuves noires se dresser telles des mannequins figées par la beauté des créations qu’elles portaient !

1239489_10151783597849404_1383155124_n 1234893_10151783598084404_857774150_n 

1233461_10151783597889404_303411347_n 1186800_10151783597984404_784223633_n

1186175_10151783598134404_568932770_n 971612_10151783598034404_1022019088_n

De la Madonna, à la Lady Gaga en passant par la Geisha moderne, on y trouvait toutes formes d’inspirations confondues offrant toute de même un rendu similaire: Celui de la Haute Couture !

Alors dans une ambiance colorfull, extravagante mais originale laissez vous tenter par l’univers complètement farfelu de Patrice Murciano !

www.patricemurciano.com

Glamour n’est pas Cagole !

Un nouveau design pour de nouveaux sujets encore plus critiques que les précédents car là je ne laisserai rien passer ! Les Fashions faux-pas peuvent trembler car ma langue acérée sera sans pitié !
 
Et je commence avec ce sujet très tendance des plages de la Méditerranée: Les Cagoles.
 
s4-olivia-and-tracy
 
– Alors qu’est-ce qu’une cagole? 
 
Petit tour sur Wikipedia pour vous prouver que je n’invente rien et que mon opinion suis plutôt bien celle du petit Larousse du web:
 
Etymologie: Il pourrait provenir du verbe provençal cagar (« déféquer »), en supposant que ce sens ait suivi le même principe que, pour désigner quelqu’un d’énervant, de dérangeant, on utilise emmerdeur ou chieur.
 
Nom commun: (Provence) (Région de Marseille) Fille au comportement plutôt vulgaire et souvent vêtue ou maquillée de manière outrancière attirée par les vêtements aux couleurs criardes.
 
Quand j’ai lu ceci je n’ai pas réussi à contenir mes larmes… … de rire !
Alors effectivement la cagole est principalement originaire de la ville de Marseille, mais le phénomène de la langue de poissonnière a vite fait le tour du Sud de la France… De Cannes, en passant par Marseille, Montpellier et Perpignan. …Plus il fait chaud et plus c’est vulgaire.
 
– Donc comment reconnaitre la cagole ?
 

1009920-nabilla-benattia-lors-de-la-conference-620x0-2

Tout comme sa façon de parler, la cagole joue dans la provocation vestimentaire, virant à la tenue de catin.
 
Robe TRES courte, strass à gogo, extensions, bronzage façon soupe de carotte, make up de prostituée, et ongles extra longs pouvant crever les yeux de quelqu’un d’un simple claquement de doigts !
 
Vous devez surement en connaître une, vu que la plus populaire des cagoles françaises a eu son propre effet de mode au point de ma taper la tête contre les murs dès qu’un idiot essaye de la refaire … Allo mais allo quoi ? t’aime pas les catins mais tu vénères Nabilla Non mais allo quoi ? Et pourtant c’est exactement la même chose !
 
Alors je ne compte pas faire un article uniquement pour enfoncer et même défoncer ce style qui me donne de l’urticaire, je suis là aussi pour vous prouver qu’être glamour ne rime pas avec ça.
 
 
 
– Ca brille, c’est court, je suis glamour …… Surement pas et je vais te montrer comment l’être:
 
Une robe fourreau pour accentuer vos formes oui, au dessus ou dessous du genoux mais jamais trop sinon attention au petit remake de Britney Spears sans sa culotte ! La nuit tous les chats sont gris mais il ne faut exagérer.
 
Un teint naturel avec un travail sur ses paupières ou sa bouche mais jamais les deux. Des ongles courts avec un vernis unis, et des talons sobres pour souligner la silhouette.
Concernant les cheveux, pas besoin d’en rajouter, l’effet poulpe crevé sur la tête n’a jamais été très tendance. Un brushing ou une couette haute et le tour est joué !
 21
 
Je n’y suis pas allé de main morte, mais en attendant vous avez toutes les cartes en mains pour éviter de ressembler aux catins du bois de Boulogne qui pensent lancer une mode avec un style qui est loin d’être tendance ! Et encore moins glamour 😉
 

Fashion Week: Franck Sorbier Automne/Hiver 2013-2014

Paris et sa semaine la plus importante dans le milieu de la mode : La Fashion Week ! Et cette année, Simple Sobre mais CHIC y était ! Retour sur l’un des défilés, celui du créateur Français Franck Sorbier !
 
Un petit air médiéval soufflait sur le défilé où ces gentes dames étaient à l’honneur !
 
Le ciel dégagé, l’Ambassade Suisse en guise de château et une musique troubadouresque en fond, tout était présent pour nous transmettre cette illusion de retour dans le temps ! 

20130703_113440

 
Tandis que ces damoiselles effleuraient le gravier d’un air majestueux, nous pouvions ressentir c
ette inspiration qu’il décrivait dans son   »livre d’heures », une inspiration qu’il était allé chercher dans des manuscrits illustrés du XIIIe siècle ainsi que « d’importants documents sur la vie à la fin du Moyen-Age ».
 
 20130703_114713 20130703_114820 
20130703_114853 20130703_114943
 
20130703_115431 20130703_115448
C’est donc normal de trouver ménestrels, écuyers, pages et chevaliers complètement féminisés avec cette forte impression que la femme est capable de tout endosser, même une armure !
 
On pouvait voir alors une collection aux drapés brodés de dorure et de dentelles, manteaux plissés et robes aux couleurs crèmes ou prunes, digne des plus belles princesses de l’époque !
 
 
Voilà un thème plus que respecté, avec une ligne de vêtements qu’il ne serait pas choquant de voir porter le temps d’une soirée ! Bref, J’adore !
 
Et puisque le seul mot d’ordre de cet événement était vintage, donc je cite: … »qu’il soit tant que faire se peut flamboyant !« 
 
20130703_120229    20130703_120258

Le Mas des Filles: Chic et Girly !

Ce que j’aime dans notre région c’est cette diversité de culture, que l’on retrouve dans des endroits insolites ! Et quand on pense au Sud, on pense de suite aux plages privées. 


Et bien laissez moi vous faire découvrir un lieux à l’écart du sable chaud où le charme de la nature s’associe au chic de la gastronomie !

Bienvenue au Mas des filles !
Le glamour et l’élégance sont réunis dans cet établissement à l’atmosphère So Girly, tenu par la pétillante Cynthia Sarkissian et le binôme qu’elle forme avec l’adorable Fanny !

Un duo de choc, aussi charmant que professionnel dans cet endroit au style dépareillé mais harmonieusement décoré de contemporain, baroque et créateurs avec qui elles travaillent régulièrement pour offrir un univers à chaque fois diffèrent !


  
 
Quand aux petits plats dans votre assiette il est judicieux de prendre son temps, pour découvrir à chaque passage de plats un spectacle culinaire aussi délicieux pour les yeux que pour vos papilles !


Des plats diversifiés, goûteux, et avec comme cerise sur le gâteau, la magie de la cuisine moléculaire: une assiette prenant vie devant vous et nous faisant ainsi retrouver notre âme d’enfant, nous poussant à redemander « encore et encore plus de fumée » comme si nous sortions tout droit d’une série fantastique !

 
 


Le tout à 10 min de la ville, au coeur d’un tableau digne d’une peinture de Claude Bonhomme entre les serments des vignes et la vivacité d’un troupeau de taureaux, tel un paysage Carmarguais à deux pas de Montpellier.

Vous l’aurez compris, le charme de ce lieu n’a rien a envier aux plages privées, car quand on retrouve le glamour des filles dans la décoration, du chic dans la cuisine gastronomique et cette convivialité bon enfant dans la magie des plats animés, tout cela à petit prix, pourquoi bouger ailleurs !

Le Mas des filles, pas seulement un restaurant, mais un bel écrin dans le plus beau des lieux champêtres !

Le Mas des Filles 
Domaine du Mas du Pont
D67
34920 Le Crès
04 67 14 00 00

Douce soirée, le Showroom des Myrtilles les pieds dans l’eau !

Sable chaud, cocktails et shopping ! 
Voilà l’assemblage parfait pour passer un agréable moment entre copines ! 
 
Et les Myrtilles l’ont bien compris en nous proposant Jeudi dernier un Showroom dont elles seules, connaissent le secret !
Rien de tel que de retrouver les plus délicieuses des Myrtilles à cette soirée ! 
Acidulées et pétillantes comme à leur habitude, pour nous faire découvrir avec aisance des petites créatrices de Montpellier !
 
Sous l’OrangerRipauste by Paul StéphanPaez France et Lucie Saint-Leu jewelry design étaient présents, sourire aux lèvres pour nous proposer des produits originaux et à des prix plutôt dérisoires.
 
                              
                              
 
Entre cocktails et emplettes, pourquoi ne pas prendre le temps de poser devant le photocole à l’effigie des chroniqueuses, histoire d’avoir son petit moment de gloire et de repartir un souvenir sous le bras avec la photo qui était cadeau !
 
 
Bref, Un moment fort sympathique, riche en découvertes et en nouvelles connaissances, pour une soirée haute en couleurs où blogueurs et amateurs partageaient le temps d’une soirée un moment de complicité en toute convivialité ! 
Merci les filles :)

Le Show Jean Vallon Advanced … un test passé haut la main !


En ce Dimanche 16 Juin, La ville de Montpellier fut l’objet d’une prise d’otages le temps d’une soirée ! Dans un brouhaha de sèche-cheveux, de fers à lisser et de techno, des modèles défilaient au coeur de Montpellier pour le test de son nouveau directeur artistique: Xavier Musset ! Et si vous n’ y étiez pas, c’était bien dommage ! 


Mais je vais tout vous raconter … 

19H00 Dans une ambiance détendue, le restaurant l’insensé accueillait les premiers spectateurs et amateurs de ce genre de Show à l’extravagance capillaire, tandis que dans les coulisses c’était le rush ! 
Maquillage, essayage des tenues, coiffure sans oublier des lingettes passant de mains à mains afin d’essuyer le stress sur le visage de chaque coiffeur, présent et travaillant depuis le matin 8h00 !

 

Tandis que les modèles, boule au ventre s’entrainaient aux différentes poses qu’elles allaient faire sur scène, la salle commençait à bien se remplir ! Entre rosé et petits fours j’ai réussi à retrouver mes nouvelles copines blogueuses des Chroniques de Myrtille, ainsi que les responsables du magazine Grizette, afin d’échanger quelques mots mode et hop nous fîmes rapidement un petit tour dans les « coulisses » de cet évènement. Coulisses que vous pourrez retrouver sur leur blog juste ici.

21H45 Go ! Environ 150 personnes regroupées devant une minuscule scène pour un show de 15min ! Gros point négatif pour moi, car vu l’espace présent, il y avait matière à faire partager ses fameuses minutes aux personnes au fond de la salle. Bref, un show placé sous le signe de l’extravagance dark, avec des coiffeurs électriques, aux chignons magnifiques et des éditos aux allures de monstres marins (Coiffures de la méduse et de la pieuvre) ! 

 

 

Tandis que les petits soldats maquillaient aux allures de guerrières montaient sur scène, une véritable frénésie prit les spectateurs qui hurlaient à chaque passage des filles pour les encourager ! 
Derrière en fond, une musique de techno mixé par Kevin Jeudy nous plongeait littéralement dans une ambiance folle, pour nous offrir un moment de convivialité sous des airs artistiques ! 
 

 
 
 
 
Petit bémol au niveau des tenues ! Et oui tout ne peut pas être rose, et c’est là que je vais broyer du noir: des tenues selon moi, décalées à la hauteur de l’événement mais un peu trop ! En effet, le coté déluré et original des habits et accessoires prenait le dessus sur certaines coiffures, et on oubliait même que c’était un show pour la mise en valeur des cheveux !
 
 


Avant de conclure le défilé, le principal concerné fit une brève apparition et même un petit discours car derrière sa timidité ce fut amusant de l’entendre déconner face à un public déchainé !

Dommage que le monsieur portant le nom de l’enseigne ne prit pas la parole ! Car même si il fit bien acte de présence, il est aussi vite reparti ! 
Heureusement que la responsable du Salon d’Odysseum releva le niveau en accourageant son poulain et donc nouveau directeur artistique !

Voilà, 23H00 l’heure du dodo ou l’heure de se trémousser sur la piste haute en couleur, mixé par DJ Moti afin de continuer et conclure cette folle soirée !

 

Donc mise à part le petit soucis de scène et de certaines tenues, je suis positivement ravi d’avoir passé une soirée aussi créative que celle-ci, (surtout à Montpellier) et je félicite l’équipe entière de Jean Vallon pour le travail fourni ce soir.

Car même si pour moi ce fut le « test » d’une personne, ce fut surtout le travail d’une véritable famille ! BRAVO !

La Garden Party Vintage de Montpellier 2013

Alors, je reprends mes esprits car après l’annonce de ce matin avec H&M je suis hyper méga giga excité ! Donc on se recentre et on tape le post sur la Garden Party !

Comme je vous l’avez présenté lors d’un précédent post, ce week-end se tenait la Garden Party Vintage de Montpellier ! Un évènement où les fashionistas devaient être présentes … Ou pas !

Oui oui vous allez vous dire « Et c’est reparti, le vieux râleur est de sortie » et ben oui ! Vu que j’ai l’habitude de dire mon ressenti avec sincérité, je ne vois pas pourquoi je devrais faire un exception cette fois-ci !


 


Du coup, mon avis est partagé car il n’y a pas que du mauvais, et encore moins du fantastique ! L’évènement fut mal exploité selon moi, car on pouvait y trouver de tout et n’importe quoi !

Je félicite quand même haut et fort les vendeurs et exposants qui proposaient de VRAIS articles et pas des pièces créées une semaine avant ou achetées puis revendues plus cher pour leur donner le nom de Vintage !
 
 
 
Et parmi mes coups de coeur, qui furent peu nombreux, je vous conseille d’aller faire un petit tour sur le site de Tapouilllon Vintage, ainsi que du côté de chez Marylou Vintage, qui en plus d’être mignonnes et coquettes, proposent tous types d’articles décalés dans le temps, allant de la petite robe, aux maillots de bain que portaient les plus jolies pin up de l’époque ! 
 
De quoi me faire sourire et sortir un « ouf » de soulagement, car merci il n’y pas que du faux dans cet évènement !
 
 

On pouvait aussi y voir une buvette avec 3 cupcakes qui se battaient en duel et là à ma grande surprise, une des responsables de la région du magazine Paulette, répondant à toutes sortes de questions concernant ce magazine que j’affectionne beaucoup ! 

Un magazine frais et complètement déjanté qu’il faut absolument avoir dans son sac ! Et oui, en format de poche c’est plus pratique 😉

 


Bref, vous l’aurez compris, un bien grand dommage pour ses 2 jours, que j’attendais avec impatience !


Mais malgré le lieu majestueux et plein de charme dans lequel il se déroulait, je n’ai pas du tout été emporté dans ce retour vers le passé.

La BD + La Mode = …

Quand on est une fashionista dans l’âme, on aime la mode sous toutes ses facettes !
A travers un défilé, comme dans un magazine (VOGUE Amen !), un livre ou même une BD ! 
Et pour cela il y a Diglee et Margaux Motin !
Oui oui je connais ces illustratrices, à croire que c’est qu’un truc de fille, non mais ! 
Margaux qui ? et Digléééee quoi ? Bon un petit briefing s’impose pour les personnes débutantes.
 
Maureen, alias Diglee, 24 ans, illustratrice qui en est à son second livre, grande fashionista, accro au rose bonbon et fan de Lady Gaga ! C’est grâce à elle que j’ai connu la FABULEUSE marque de chaussures Américaine Jeffrey Campbell ! Merci à elle *0*
Son Blog: www.diglee.com
 
 
 
Quant à Margaux, jeune et pétillante ado dans le corps d’une adulte, maman dévouée et épousante aimante, mais elle est complètement déjantée ! Ses lovely Pompes: les Louboutins (bien entendu) ! Et elle emploie tous les arguments possibles pour convaincre son cher et tendre pour lui faire acheter !
 
   
Donc 2 univers différents, mais à la fois similaires dans un esprit de folles fashionistas !
 
Je vous les conseille fortement 😉

Alexis Mabille Défilé Haute Couture Printemps/Été 2013.

J’avoue que j’avais annoncé dans un post précèdent que je devais débriefer sur la seconde semaine de la Fashion Week, mais d’une chose à une autre je n’ai pas eu une minute à moi, donc voilà de quoi me rattraper !

Étant un fan incontesté de Marie-Antoinette et de sa cour, sans oublier du magnifique film de Sofia Coppola, je ne pouvais pas passer à côté du défilé Haute Couture Printemps/Été de Alexis Mabille !

Un défilé que je ne pourrai que qualifier de MAGNIFIQUE, DIVIN, SUBLIME et d’autres adjectifs plus agréables les uns que les autres, car après avoir regardé et reregardé le défilé mon avis et sans appel, il n’y a aucune faute de goût ! Le show est entièrement parfait !

Des notes fraiches, passant de robes en robes aux couleurs poudrées et utilisant d’une création à une autre des textiles à chaque fois différents !


         

         
        
      
     
    
 

Du tulle à la mousseline, on retrouve des créations transparentes laissant découvrir la nudité des modèles qui sont en totale contradiction avec cette inspiration du 18ème mais qui avec surprise, offrent une agréable harmonie sur l’ensemble du défilé !

Une Marie-Antoinette au goût du jour, une vision moderne de l’époque que seul Alexis Mabille pouvait nous offrir ! Jugez par vous même …:)